Nous devons changer nos ressorts arrière, ces derniers sont rouillés, affaissés avec le temps et les kilomètres. Bref ils ont fait leur temps !

Il s’agit d’une opération assez simple et rapide à faire.
Pas d’inquiétude concernant un éventuel passage par la case géométrie, le train arrière ne dispose d’aucun réglage sur le série 9.

Avant de commander j’ai pris le temps d’inspecter d’autres éléments : tirants, silentbloc, biellettes …
La plupart des pièces ont été changées récemment sur notre Toy, mais pas les biellettes de barre stab. La dépose de ces dernières étant nécessaire pour changer les ressorts, nous allons en profiter pour les changer au passage.


Si vous souhaitez par la même occasion changer les amortisseurs, je vous invite à jeter un œil sur le tuto dédié.

Concernant les pièces à commander les numéros OEM sont :

  • ressort arrière pour KDJ/KZJ 95 5 places : 482316A820
  • ressort arrière pour KDJ/KZJ 95 8 places : 482316A830
    Il s’agit de la même pièce, mais légèrement renforcée pour la version 8 places.
  • biellette de barre stabilisatrice : 4883035020

Vous pouvez trouver ces pièces chez n’importe quel revendeur, en ce qui nous concerne, nous avons passé commande chez Euro4x4parts.

Notre choix s’est porté sur les ressorts pour 8 places dont le tarage est légèrement plus dur, afin de compenser en partie l’aménagement du 4×4 (un 5 portes “transformé” en 2 places).
Attention cependant, il ne s’agit pas de ressorts renforcés à même de supporter pare-chocs acier, treuils, double réservoir … que l’on trouve sur certaine préparation !

Vous les trouverez à l’adresse suivante : https://www.euro4x4parts.com/fr/pieces/ref=SRH1090/ressort-helicoidal/oe=0

Concernant la référence qu’ils vendent, il s’agit de Lesjöfors TLC95-RR005 (4292568) qui correspondent bien à la référence Toyota 482316A830.

Pour les outils vous aurez besoin des classiques cric + chandelles, de vos clés et douilles habituelles ainsi que de clés plates et empreintes 6 pans pour la dépose des biellettes.
(et pour la dépose des roues j’utilise également mon fidèle compresseur et sa clé à chocs).

On commence donc par lever et sécuriser le train arrière :

Puis on dépose les roues (vous devez avoir l’habitude maintenant …) :

Les ressorts ne sont maintenus par aucun boulon, ils sont simplement en compression.
Mais pour les déposer, vous allez devoir déconnecter la barre stab (dans notre cas, à partir des biellettes), puis desserrer le boulon inférieur des amortisseurs, et enfin faire basculer le pont d’un coté puis de l’autre pour gagner en débattement.

Commençons par les biellettes, c’est la partie qui m’aura pris le plus de temps, les nôtres étant un peu fatiguées et grippées.

J’ai manqué de patience ce jour là, et elles ont fini par “venir” à l’aide de la disqueuse …

Dernière étape : le pied des amortisseurs.
Aucune difficulté, un simple coup de clé + douille de 17

Votre pont est maintenant libre, j’ai descendu le cric et appuyé d’un coté, pour forcer un croisement, et ainsi libérer le ressort, qui est venu très simplement en tirant dessus.

L’ancien et le nouveau côte à côte, il était temps de les changer !

La repose, se fait dans le sens inverse très simplement, attention à bien caler la première spire du ressort dans l’encoche prévue sur le support du pont.

L’opération est identique des deux cotés.
Une fois fait, il faudra resserrer les amortisseurs (attention au couple à respecter : 65 Nm, une fois les roues au sol).

Puis il faudra remettre les biellettes de la barre stabilisatrice :

Et pour finir remettre les roues et ranger 🙂
Opération réalisée en moins d’1h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *