Parmi les classiques de la modification de 4×4, en voici un simple : le montage de longue portée !

Il existe plusieurs types d’éclairages additionnels et pour plusieurs usages :
Les phares longue portée halogènes ou led, les barres de led, les spots …

Pour éclairer une zone de travail, percer le brouillard, voir de nuit comme en plein jour …

Dans notre cas, nous cherchions plutôt un éclairage diffus et pas trop fort pour éclairer le montage d’un bivouac, lumière d’appoint pour éclairer une zone de travaux/déplantage …

Donc on met de coté les spots avec un angle à 5°, ou les barres led de 300w !

J’avais lu quelques tests et compte-rendus sur des petits spots “Chinois”, vu le tarif pas grand chose à perdre !

Il s’agit donc de spot 2 x 52w avec le kit de montage.
Un petit test à l’ampèremètre permettra de se rendre compte qu’on est à la moitié de la puissance annoncée, mais peut-être parlaient-ils en “W” équivalent halogène …


Vous pouvez bien entendu installer directement une barre led avec le même montage.

Tel que :

Feux - phares à LED 20 Combo ultra fine - Equipaddict pour tous véhicules

Lien achat sur Euro4x4parts : http://www.euro4x4parts.com/pieces/lle1009_feux_phares_led_20_combo_ultra_fine_equipaddict_JG-9610-K01-20.html

ou encore :

Feux - phares à LED 37 incurvée fine combo - Equipaddict pour tous véhicules

Lien achat sur Euro4x4parts : http://www.euro4x4parts.com/pieces/lle1021_feux_phares_led_37_incurv_e_fine_combo_equipaddict_JG-9614-C-37.html


Pour le faisceau, nous avons utilisé un modèle de ce type :

Faisceau électrique Equipaddict pour tous véhicules

Lien achat sur Euro4x4parts : http://www.euro4x4parts.com/pieces/lle1019_faisceau_lectrique_equipaddict.html


Le montage va se passer en deux étapes :
1) l’installation physique
2) le raccordement électrique


On commence donc par une pose à blanc pour choisir le meilleur placement :

Puis dépose de la calandre (5 clips) pour le perçage :

Pour le perçage j’ai fait en sorte de traverser le pare-choc et la traverse métallique dessous afin de rigidifier l’ensemble et de pas simplement forcer sur le pare-choc en plastique (chocs, prise au vent…).

J’ai pré-percé avec un foret de 6mm, puis 8mm et enfin 10 mm, les écrous d’origine étaient trop courts pour le montage que je souhaitais faire, j’ai donc changé pour du 120mm de long.

Un dernier détail à prendre en compte avant de percer : la taille des optiques en cas de pépin.
J’ai fait en sorte que la taille du spot, ne puisse pas abîmer le radiateur derrière si il devait être arraché/plié par une branche ou autre incident.
(c’est déjà chiant d’avoir quelques dégâts minimums sur un véhicule, mais si en plus vous pouvez pas rentrer car votre radiateur est HS, c’est plus la même galère !)

La partie “physique” étant terminée, passons à l’électricité.

Il existe globalement deux types de câblages :
– montage “permanent” et “indépendant” avec interrupteur + relais
– montage piloté par le “+” des plein-phares.

Notre cas d’usage étant plutôt en phare de travail, nous avons choisi le premier cas avec un montage indépendant.
Et par fainéantise j’ai fait l’installation avec un kit interrupteur + relais, mais rien de plus simple à faire soi même avec de la récup’ !

Ce kit est très simple :
– un interrupteur pour gérer l’allumage
– deux sorties pour les longues portées
– un relais et un porte fusible (plusieurs fusibles livrés à ajuster selon la puissance de vos spots)
– deux cosses à relier sur la batterie
– et suffisamment de câbles pour tout type de montage !

Avant de passer les câbles à leurs emplacements définitifs, il n’est pas inutile de faire un montage en câbles “volants”, pour valider le bon fonctionnement de l’ensemble.

Une fois satisfait du résultat, il ne vous reste qu’à positionner les éléments sur leurs placements définitifs :
– le relais a été fixé sur l’aile gauche sur un trou fileté en réserve (à côté de la boite à fusibles)
– l’interrupteur sur le pupitre de commande à côté du volant.

Pour le passage du câble, je suis passé par le passe-câbles gauche, à coté du mastervac :

J’ai utilisé un bout de fil de fer rigide pour forcer le passage, puis le récupérer derrière la pédale d’embrayage.

Une fois repéré, j’ai accroché le câble de l’interrupteur des spots dans le compartiment moteur, pour le tirer depuis l’habitacle :

Le positionnement de l’interrupteur se fait sur un cache en réserve.
Un simple perçage de 19mm fera l’affaire :



C’est terminé 🙂
ça se fait en 1h grand max, et le rendu est sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *