Jour 05 : La côte Nord des Highlands

Ce matin, il pleut toujours. On est bien au chaud sous notre couette, on n’a pas envie de replier la tente. Pourtant il le faut, alors on se dépêche et on prend le petit déjeuner dans Pumba. Aujourd’hui, on part vers les Highlands, on roule de Lairg à Tongue sous la pluie. Nous avons une petite rando de prévue vers les ruines de Varrich castle. On s’équipe et on part pour 1h de marche aller retour. Finalement la pluie s’arrête pour faire place au vent. La randonnée est sympa, attention elle grimpe un peu sur la fin. Là-haut, il est possible de monter dans les ruines du donjon via une plateforme panoramique. La vue est plutôt bouchée mais on aperçoit les montagnes, cela doit être encore plus beau par temps clair !

Notre route nous guide jusqu’à Tongue et son pont au-dessus de l’eau, des cimetières si typiques de l’Ecosse, la plage rose de Skinnet beach & ard… On s’arrête en bord de mer pour pique-niquer. Plus on va vers le nord-ouest, plus le vent souffle fort.

On continue de longer la côte, autour du loch Eriboll. La plage de Ceannabeinne est connue pour sa beauté, c’est une pause obligée dans notre périple. Et en effet, cette crique est un véritablement enchantement entre ces jolies falaises et ses orgues basaltiques, on ne sait où regarder !

Notre prochain arrêt nous guide à Smoo Cave, une énorme grotte creusée par la mer aménagée pour la visite. L’entrée est gratuite en hiver. Là aussi, le déplacement vaut le coup !

Smoo Cave, Highlands

Il est temps d’aller trouver un camping pour une nuit agitée. Le vent souffle très fort, un seul camping dans le coin, le Sango Sands Oasis à Durness (18£ pour 2 /nuit) en bord de falaise. A la réception, sympa, on nous dit de nous mettre où l’on pense que ça soufflera le moins (vu qu’on est en tente de toit). Finalement, après un essai de dépliage, on fait nos petits joueurs et on dormira à l’intérieur de Pumba ! On s’installe dans le pub du camping (un luxe ici !) pour déguster un plat chaud et profiter d’être à l’intérieur avant d’affronter le vent d’Ecosse toute la nuit.

Jour 06 : Les Highlands de Durness à Ardvreck

Après une bonne douche, du ravitaillement et des courses au Spar de Durness, c’est parti pour un petit bout de route magnifique qui longe la côte avec différents arrêts. D’abord la plage de Balnakeil Beach, son petit cimetière face à la mer et ces collines rondes au loin qui nous font penser aux Chocolate Hills de Bohol. Au Nord d’ici, il n’y a plus que l’Islande et les îles Féroé…

Balnakeil Beach, Durness

Balnakeil Beach, Durness

La route entre Durness et le loch Assynt est pleine de surprise. Assynt point of view, plage de Scourie, le pont de Kylesku, Drumbeg… On s’arrête toutes les 10 min pour faire des photos. Les panoramas sont à couper le souffle ! On rencontre un français sur la route qui voyage seul, on discute un peu. On croise des animaux sur la route dont les fameuses vaches des highlands à poil long. Alix sort les jumelles, à la recherche désespérée de phoques depuis le début du séjour. Mais la patience paiera.

Panorama Highland, Ecosse

On continue de Nedd à Drumbeg en continuant à longer la côte rocheuse, ses îlots et ses nombreux points de vue.

L’après-midi, nous avons prévu une randonnée à la Point of Stoer pour voir le Old Man of Stoer, une aiguille rocheuse de 70m plantée dans la mer. Et l’aventure commence ! Nous avions repéré un raccourci via une piste, on s’est donc aventuré avec Pumba sur le chemin. Mais plus on avançait, plus le terrain devenait “collant” jusqu’à commencer à s’enfoncer méchamment. On a donc préféré être sage et faire demi-tour… On profite quand même de cette petite halte pour pique-niquer au cul du 4×4. Et on s’est quand même bien éclaté dans la boue écossaise !

Cette petite escapade nous aura occupé plusieurs heures quand même, mais nous n’abandonnons pas pour autant le projet. Nous retrouvons facilement le point de départ officiel de la rando (de 7km), sur le parking du phare. Naïvement, nous suivons un beau chemin gravillonné pendant plusieurs kilomètres qui nous mène… à un pylône au milieu de nulle part ! On est complètement perdus. Toujours pas abattus, on décide de couper “à travers champ” et d’essayer de trouver l’aiguille rocheuse sans emprunter de chemins, qui sont invisibles d’ailleurs ! Aucun balisage, aucune trace, que des herbes hautes et des marais. Les bottes étant dans la voiture, nos pieds seront donc trempés puisque nous devons marcher avec de l’eau jusqu’aux chevilles. On est en haut de la falaise et nul doute que des rivières y passent pour se jeter en cascade dans la mer. Et nous, on les traverse à pied… Trempés, frigorifiés et en sueur, nous sommes sur le point d’abandonner quand on voit au loin un petit caillou qui sort de l’eau ! Enfin, on aperçoit le Old Man of Stoer et c’est certainement notre état d’esprit à ce moment là qui fait que nous ne sommes pas emballés plus que ça. Quelques photos souvenirs et on ne demande pas notre reste pour repartir. Sachant la difficulté que nous avons eu à l’aller.

Phare de la Point of Stoer, Highland, Ecosse
Phare de la Point of Stoer, Highland, Ecosse

Point of Stoer, Highland, Ecosse

 

Old Man of Stoer, Highland, Ecosse

Pour le retour, on change de stratégie et on longe la falaise pour ne pas se perdre. Sauf que du coup, on est arrosés par les embruns des cascades. Il nous pleut littéralement dessus… Après 6km, on arrive épuisés sur le parking, trempés de la tête au pied. On a l’impression d’avoir perdu beaucoup d’énergie pour pas grand chose. Et pour couronner le tout, nous n’avions pas de camping prévu ce soir là donc on oublie la douche chaude pour se réchauffer ! On se change rapidement sur le parking du phare devant les yeux étonnés d’autres promeneurs et on fonce pour trouver notre bivouac pour la nuit.

On s’arrête sur le parking d’un parc naturel. Quelques emplacements possibles moyennant un petit don pour le parc. La nuit s’annonce très fraîche, on décide de dormir à l’intérieur et de se reposer de cette journée pleine d’aventures.

Jour 07 : Du Loch Assynt à Torridon

La nuit fut froide mais pas venteuse. On se réveille avec (pour la première et unique fois) des midges. Ces petits moucherons dont nous avions beaucoup entendu parler avant notre départ, qui piquent et s’immiscent partout. On replie pour leur échapper, on prendra le petit déj plus loin, face aux ruines d’Ardvreck Castle. Seuls en pleine nature, sans un bruit. On pourrait presque croiser un fantôme d’une autre époque. On aurait pu dormir là, sur ce petit lopin de terre face au lac mais il se trouve en bordure de route et on préférait rester discrets.

La journée s’annonce belle, le soleil est là ! Sur la route vers Ullapool, on s’arrête faire des photos de ces paysages qui changent si souvent.

On continue la journée par une courte randonnée pour admirer les Falls of Measach, chutes de 46m de haut. Plusieurs ponts (dont un suspendu qui ne peut accueillir que 6 personnes max.) permettent de passer au dessus. C’est très impressionnant ! Attention si vous avez le vertige ! On pourrait se croire au Canada tant le paysage est sauvage.

Pour la pause pique-nique, ça sera face à une crique dans la petite ville de Gairloch. Des départs en bateaux sont possibles pour aller observer la faune marine au niveau du port. Enfin, il fait beau ! On apprécie de se réchauffer au soleil…

Pause pique-nique à Gairloch

 

Pause pique-nique à Gairloch

Vu la météo favorable, on décide de rouler jusqu’à Torridon où l’on a entendu parler d’un tout nouveau camping au top. Là encore, les routes d’Ecosse sont magnifiques entre sommets arides et le loch Maree. On ne s’en lasse pas !

Dans l’après-midi, on arrive au camping à Shieldaig, à l’entrée du village. 10 emplacements seulement, tout neuf, entre mer et montagne (21£ la nuit sans le wifi). Le gérant est très sympathique. Il est encore tôt mais on préfère s’installer maintenant vu le peu de places dans le camping et un peu de rythme plus calme nous fera le plus grand bien ! On en profite pour faire une lessive (grande erreur, le linge ne sèchera jamais jusqu’à notre retour en France…), un brin de ménage dans Pumba, et bien sûr nous laver. On part à la découverte du petit village en contrebas et de sa rive. Le gérant nous a parlé de phoques que l’on pouvait observer, pas besoin de nous motiver plus ! Il fait 20°c, on profite à max du soleil et on termine la journée avec un apéro vue sur mer, entourés de moutons. La nuit fut douce et pour une fois au chaud !

Voir la partie 1 de notre roadtrip en Ecosse : le Centre et l’Est

Voir la partie 3 de notre roadtrip en Ecosse : l’île de Skye

Voir la partie 4 de notre roadtrip en Ecosse : la région des Glen – Stirling & Edimbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.