Jour 11 : Glenfinnan et le Ben Nevis

Ce matin, direction le Viaduc de Glenfinnan pour voir le fameux train “Poudlard Express” tout droit sorti du film Harry Potter ! Mais pour avoir la meilleure vue du viaduc, il faut commencer par une courte randonnée. Nous mettons environ 30 min pour atteindre le spot. Le train passe vers 10h45 et une 2ème fois dans l’après-midi. Il y a un petit peu de monde aux abords du viaduc, principalement des français (vraisemblablement très fans de Harry!). Le Jacobite Train – c’est son vrai nom- arrive. Le train ralentit sur le viaduc et le conducteur fait cracher la vapeur et fait siffler le train pour notre plus grand plaisir. Nous avons largement le temps de faire des photos ! Le temps de redescendre, le train est encore là. Nous visitons la gare et son minuscule musée (sur donation).

Nous prenons une boisson chaude dans le restaurant-wagon à côté de la gare. C’est plutôt atypique et c’est réconfortant après une nuit et un réveil sous la pluie. Attention, il y a un minimum pour payer en carte bleue.

Après quelques courses à Fort William et un pique-nique venteux, nous partons pour une randonnée dans le Ben Nevis pour marcher jusqu’aux Steal Falls. La route est très étroite pour aller jusqu’au dernier parking avant la randonnée, mais avec Pumba, nous passons partout ! La randonnée fait 12km, nous n’irons pas au bout mais nous avons pu voir quelques belles cascades sur le chemin. Ce soir c’est camping, alors nous faisons du repérage dans deux sites : Le Lochy Holiday Park (initialement repéré) mais qui ne nous a pas séduit. Finalement, nous dormirons au cœur du Glen Nevis, dans le camping du même nom. Nous profitons de notre première halte à Fort William pour visiter le Musée des Highlands de l’Ouest (gratuit!), un peu bizarre avec beaucoup d’objets dans tous les sens : des instruments de tortures, des meubles, costumes, des animaux empaillés et l’histoire de Bonnie Prince Charles et des Jacobites (plutôt utile pour comprendre l’histoire de la région). Les bénévoles sont charmants et pour soutenir leur initiative, nous achetons des livres de la boutique souvenir. Nous retournons au camping pour la soirée. Beaucoup de vent est annoncé mais nous déplions quand même la tente, après avoir eu un peu de difficulté à trouver un emplacement plat. Le camping est très bien équipé avec supérette, restaurant à 400 m, blocs sanitaires suffisants…et le cadre splendide au cœur du massif du Ben Nevis !

Camping au Glen Nevis
Camping au Glen Nevis

Jour 12 : De Glencoe au Glen Etive

Nous prenons la route pour aller sur les terres d’une copine qui a un titre de propriété dans les Highlands Titles Reserve (Alix est d’ailleurs devenue Lady aussi après cette visite). A l’entrée du parc, nous rencontrons Alexis : un jeune français venu jusqu’ici en auto-stop et qui cherche aussi son lopin de terre. Nous cherchons les terres ensemble. Il pleut beaucoup. Alexis nous demande de l’avancer dans son périple alors, après un brin de rangement dans Pumba (nous n’avons pas de banquette à l’arrière), nous installons Alexis sur un coussin et le conduisons jusqu’à la prochaine ville : Glencoe. Ici, il y a beaucoup de petites promenades à faire et plein d’arrêts photos sur la route du Glen Etive, notre objectif de l’après-midi. Nous prenons une pause déjeuner à The Clachaig Inn, une auberge ambiance montagnarde où nous avons bien mangé. Nous sommes ainsi parés pour la suite de la journée ! Signal Rock, loch Atriochtan, Lost Valley, les 3 chutes et le Glen Coe Valley viewpoint… Autant de paysages que d’arrêts photos sur notre route.

En milieu d’après-midi, nous nous aventurons dans le Glen Etive vers le village de Gualachulain, décor du film “Skyfall”. Nous savons qu’au bout d’une heure de route, c’est un cul-de-sac et qu’il faudra faire demi-tour mais l’itinéraire et les paysages sauvages en valent largement la peine ! De plus, peu de touristes prennent le temps de faire ce détour. La route longe la rivière, nous sommes au coeur de la vallée avec à tout moment des cerfs qui peuvent traverser la route (que nous n’avons toujours pas vu d’ailleurs!). Le soleil est là et joue avec les ombre des montagnes. Nous avons adoré ce moment !

Glen Etive, Ecosse
Glen Etive, Ecosse
Glen Etive, Ecosse

A l’arrivée, l’Ecosse nous offre sa plus belle carte postale avec ses paysages désertiques et verdoyants.

Nous reprenons la route et ses virages en sens inverse et roulons jusqu’à Bridge of Orchy pour notre soirée. Nous trouvons un coin pour bivouaquer face au loch Tulla. Le vent s’invite encore une fois pour la nuit mais nous sommes rodés. Un campeur seul et très discret nous fait office de voisin.

Jour 13 : Autour de Stirling

Ce matin, nous prenons le temps pour le petit déjeuner et profitons d’un de nos derniers bivouacs. Aujourd’hui, nous retrouvons la civilisation ! Nous commençons par aller jeter un œil au château Doune, connu pour être lieu de tournage du château de Winterfell dans “Game of Thrones”. Bonne chance pour le reconnaître ! Le monument est en travaux, nous en faisons simplement le tour.

Cet après-midi, nous découvrons Stirling. Après un pique-nique sur les hauteurs, nous partons découvrir la ville. Son vieux pont, le Wallace Monument (astuce, la montée jusqu’en haut peut se faire en navette gratuite), son château, sa cathédrale et son cimetière, ses vieux hôtels particuliers… Nous nous stationnons sur un parking de supermarché (gratuit si on achète quelque chose et ça tombe bien, on avait un ravitaillement à faire).

Avant de trouver un camping pour la nuit, nous voulions nous arrêter voir une prouesse technique rare, la roue de Falkirk qui se trouve sur la route vers Edimbourg. C’est une écluse rotative qui permet de relier 2 canaux ayant un dénivelé trop important entre les deux. Nous arrivons à temps pour voir une rotation. C’est ingénieux et ça change un peu des paysages et vieux châteaux. Il est possible de faire des balades en bateau pour vivre l’expérience de la rotation de l’intérieur. Un bateau entre dans l’écluse par le haut, tandis qu’un autre entre par le bas et grâce à un système de rotation, les 2 bateaux échangent leurs places. Attention, le parking est payant (et plutôt cher) au delà de 20 min.

Falkirk Wheel
Falkirk Wheel

Nous cherchons un camping pour la nuit, et arrivons à celui de Beecraigs mais les emplacements ne sont que pour les camping-cars, sans herbe et plutôt cher. Après négociation, on se fait gentillement envoyer vers un autre camping, le Linnwater. Il est déjà tard, la réception ferme dans quelques minutes, mais nous arrivons pile à temps ! Le personnel est très gentil et le camping super. Kitchenette grande et propre avec wifi, sanitaires chauffés, petite épicerie, le tout dans un petit camping. Situé à quelques kilomètres d’Edimbourg, il y a quand même un bémol : les avions qui passent régulièrement au-dessus de nos têtes mais qui ne volent pas la nuit… Une belle assiette de pâtes bolo nous attend avant notre dernière nuit de camping.

Camping Linnwater
Camping Linnwater

Jour 14 : Visite d’Édimbourg

Aujourd’hui, nous découvrirons Édimbourg ! Très pratique, les parking relais en périphérie nous permettent de stationner Pumba gratuitement et de prendre le tram jusqu’au centre ville. Après une grosse demi-heure de transport, nous arrivons en plein centre. C’est samedi, les rues sont bondées ! Nous cherchons désespérément l’Office de Tourisme pour obtenir un plan de visite, en vain. Nous ferons donc avec le guide du Routard. Nous marchons jusqu’au château via le Royal Mile, noir de monde ! Nous avons failli nous perdre tellement la foule était dense. Pas vraiment notre tasse de thé… Après avoir avalé notre traditionnelle pizza (challenge de Gauthier oblige), nous nous réfugions alors dans les petites cours, églises et même dans le Parlement écossais. Finalement, nous irons au Musée National. Un très beau musée (gratuit), très bien fait avec des ateliers ludiques et de belles pièces de collection. Passant d’animaux du monde entier à des machines d’ingénierie sans difficulté. Là encore, la foule est là mais sans se marcher dessus. Dommage, le musée ferme à 17 h, nous serions restés bien plus longtemps. Nous repartons jusqu’à Princes Street pour reprendre le tram et retrouver Pumba. Nous dormons en airbnb ce soir, chez Kayleigh. La maison est adorable. Pour terminer la journée, nous partons à la recherche d’un endroit pour manger dans le quartier du Shore. Les restos sont trop chers pour nous, nous décidons d’aller dans un pub “sport” pas du tout touristique. Quelques tapas et une fameuse Guiness devant un match de rugby plus tard, nous rentrons chez Kayleigh pour notre première nuit dans un vrai lit depuis 15 jours ! Quelle sensation étrange…

Jour 15 : Retour En France

Nous partons tôt, nous savons qu’une longue journée de route nous attend. Il fait très froid ce matin. Nous nous arrêtons à Dunbar pour faire notre petit déjeuner au bord de la mer, près du Golf. Un dernier bol d’air avant d’affronter les autoroutes anglaises et leurs bouchons… Nous nous accordons une pause pique-nique dans un parc vers Werthembley. Nous roulons sans pause jusqu’à notre bivouac, à proximité de Douvres. La nuit tombe déjà et c’est bien dommage car le bivouac est très sympa en lisière de forêt et face à un champ de moutons. Nous sommes encore une fois chanceux car seuls sur place. Il a fait chaud dans la journée, jusqu’à 27°c ! Pour une fois, nous mangerons dehors. Pour notre dernier bivouac, nous ne pouvions demander mieux. La nuit n’a pas été froide, sans vent et avec les craquements de la forêt et des moutons pour nous bercer.

Au petit matin, on prend notre temps pour replier. Nous arrivons en avance pour embarquer et rentrons en France sans encombre via le ferry de 11h10.

Voir la partie 1 de notre roadtrip en Ecosse : le Centre et l’Est

Voir la partie 2 de notre roadtrip en Ecosse : le Nord des Highlands

Voir la partie 3 de notre roadtrip en Ecosse : l’île de Skye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.