Voici un nouvel article sur des opérations simples, nécessitant peu d’outils et qui pourtant est indispensable pour le bon entretien de votre véhicule : les vidanges !

Ici nous allons opérer les quatre vidanges principales en dehors du moteur :

  • boite de vitesse
  • boite de transfert
  • pont/différentiel avant
  • pont/différentiel arrière

Les huiles et quantités (je vous conseillerais de ne pas utiliser la même huile pour l’ensemble, mais de respecter les préco Toyota ) :

  • boite de vitesse -> 2.2l de 75W90 api GL5 (tous les 60 000 kms)
  • boite de transfert -> 1.2l de 75W90 api GL5 (tous les 60 000 kms)
  • pont avant -> 1.1l en SAE90 api GL5 (tous les 30 000 kms)
  • pont arrière (pour un 5 portes avec blocage de différentiel) -> 2.9l SAE90 api GL5 (tous les 30 000 kms)



Concernant les outils, il vous faudra :

  • un bac de vidange
  • un ensemble de clé et douilles (24 notamment) + clé à len de 10mm
  • des chiffons, et du nettoyant freins
  • une seringue à huile de 0.5l et/ou une petite pompe à huile (j’ai utilisé les deux)

Et un peu de patience pour faire le boulot 🙂

Vidange des boites :

préparation du matériel nécessaire.

Commencez par repérer les bouchons de remplissage et vidange sur les boites:
(conseil : commencer toujours par débloquer le bouchon de remplissage avant de vidanger un élément, car si ce boulon est trop bloqué pour vous, ça serait dommage d’avoir réussi à vider l’huile juste avant …)

Pour un meilleur écoulement, ouvrez complètement le remplissage avant l’écrou de vidange, vous aurez ainsi un écoulement plus propre (pas d’appel d’air qui éclabousse).

Pour le remplissage des boites, j’ai utilisé une petite pompe électrique sur batterie 12v.
L’idée est sympa, mais l’huile de boite est trop épaisse pour ce genre de petite pompe bon marché, l’opération s’est révélée plus longue qu’avec ma seringue habituelle.

une fois arrivé à débordement (ou 5mm en dessous du bouchon de remplissage), vous pouvez refermer l’ensemble et passer à la boite de transfert (opération et huile identique à boite de vitesse.)

Vidange des ponts :

Commençons par l’arrière (le plus simple) :

Pour plus d’aisance, j’ai soulevé la pompe arrière, mais ce n’est pas nécessaire.
Vous allez par contre devoir desserrer le frein à main pour passer la douille de 24, je vous invite donc à bien sécuriser votre véhicule (cales, engager une vitesse …).

Pour le pont arrière, vous n’aurez besoin que d’une douille de 24, mes écrous étant bien serrés, j’ai au préalable chauffé un peu avec un décapeur thermique, de façon à dévisser sans me fatiguer et sans risque d’abîmer écrou + filetage.
(et on commence là aussi par l’écrou de remplissage, qui est face à vous, derrière le câble de frein à main).

Pour le remplissage, je l’ai effectué à la seringue, en remplissant successivement le pont par quantité de 0.5l avec l’huile adaptée.

Une fois que ça déborde, il ne reste plus qu’à reboucher 😉

Maintenant concernant le pont avant, bien que simple, ça n’est pas la même paire de manches, la faute à des boulons avec une empreinte de mauvaise qualité.

Je vous invite donc à commander en avance de nouveaux bouchons de remplissage et vidange. Vous serez ainsi sereins en cas de soucis avec l’un d’eux.

Pour accéder au pont avant, il vous faudra déposer les deux plaques de protection (douille de 12), puis repérer ensuite les deux protagonistes :

Pas de soucis pour démonter l’écrou de remplissage avec une clé à len de 10, par contre chez moi l’écrou de vidange était en mauvais état, l’empreinte était complètement bouffée.


Pour le sortir, plusieurs solutions :

  • acheter un nouveau pont (si, c’est une solution !!)
  • souder un écrou / douille suicide dessus
  • utiliser un extracteur de qualité et à la bonne taille
  • le sortir délicatement avec un burin et une masse

j’ai choisi la dernière méthode (en l’ayant préalablement chauffé un peu pour l’aider à sortir).

Prenez soin également d’inspecter l’aimant, afin de déceler tous morceaux suspects, limaille … cela serait signe d’une usure (voir casse) de votre pont.

Laisser soigneusement l’ancienne huile couler, avant d’utiliser votre seringue/pompe pour remplir à nouveau le pont.

Un petit coup de nettoyage plus tard et vous êtes tranquille pour un paquet de kms 😉

4 Comments

  1. Bonjour
    Merci pour le tuto, je viens d’acheter le même véhicule récemment, il ne me reste plus qu’à l’entretenir et l’équiper pour voyager…
    Ou a tu acheté les bouchons de vidange voir les pièces détachées Toyota pour ton véhicule ?
    Bien cordialement
    Alain

    1. Bonjour Alain.

      Quand je prévois un entretien, je prends le temps de commander à l’étranger.
      Je récupère la référence de la pièce via Partsouq (lien pour mon KDJ95 de 2001 en boite manuelle -> https://partsouq.com/en/catalog/genuine/vehicle?c=Toyota&ssd=%24%2AKwGonI2B3vXy9uja682VhPDkxMPdrKOur72jkeG56L-guca87–yuKGt4OTu9fqDtvP58vi_oKqwvKWktbihvq-oq6287–49Lmmv6iprKf6_5K45uLr8__c5eGusrihvL-to62r9_3ztru-9O65pr7hnZDI2tG_tru-86Dv67q519nQoqnS7oqa19XFyri3vLy1rvOgu_Lo9vewvuGruP65pr2rreEAAAAACM9mTg%24&vid=0&cid=1&q= )

      Puis je commande directement sur Partsouq (provenance EAU) ou via Amayama (provenance Japon), les tarifs y sont très bons (et les pièces sont bien “badgé” Toyota), mais attention aux délais et frais de douane (selon le moyen de transport choisi).

      Et lorsque j’ai besoin d’une pièce dans l’urgence (casse lors du démontage par exemple), ce qui était le cas pour le bouchon de vidange du pont avant, je vers chez un concessionnaire Toyota… et je paye …

      Exemple le bouchon de vidange réf 90341-24014 m’a coûté ~18€ en concession, alors que sur Amayama il coûte 2.80€ + 7€ de frais de port.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *