Monter un blindage moteur n’a rien de compliqué, voici un rapide compte rendu.
Il en existe différents types sur le marché : généralement en acier ou en alu, de 2 à 8mm d’épaisseur.
Vendu par des accessoiristes, voir parfois par le constructeur lui même, il y en a pour tous les goûts !

Ici, je vous présente l’installation d’un modèle alu de type Asfir 534055.
Vous pouvez le trouvez assez facilement sur internet, notamment chez Euro4x4parts :
http://www.euro4x4parts.com/pieces/3sc1208-2200_ski_de_protection_asfir_avant_534055.html

Ce modèle à l’avantage d’être livré complet (renfort + visserie) et de se monter en lieu et place des protections d’origines sans avoir à percer de nouveau trou ou de modifier des points d’attaches.

Le tutoriel, convient aussi bien pour les KZJ que les KDJ, qu’il soit en 3 portes (90) ou 5 portes (95), les fixations concernant le blindage moteur étant identiques entre ces modèles.
(/!\ ce n’est pas le cas pour le blindage des boites de vitesse et transfert.)


Niveau outillage : une clé à cliquets + des douilles de 12 et 17 ainsi qu’une clé Allen de 8mm.
Temps de montage : 20/30 min

1) Première étape, déposer (douille de 12) les deux protections d’origines :


Il y a 6 boulons pour la plaque sous le sabot moteur, et 4 pour la plaque arrière.


2 ) L’ajout de la barre de support/renfort :

Vous allez pour ça déposer (douille de 17), les deux pattes/crochets de traction de part et d’autre du radiateur :

Une fois déposée, vous allez devoir intercaler la barre de support noire avec ses 3 trous inclinés vers l’avant (afin d’épouser la forme du blindage et du pare choc).
Puis resserrer en conservant les pattes/crochets qui sont indispensables au remorquage de votre véhicule 😉

3) Dernière partie : fixer la plaque alu.

Vous aurez 3 boulons à l’avant (ceux fournis dans le kit avec les rondelles), et deux à l’arrières en utilisant les emplacements d’origines de la plaque (les deux emplacements les plus éloignés du moteur).

à ce stade, je rajoute un peu de freins filet (chez moi du Loctite 243) sur les boulons.


Pour m’aider au montage j’ai commencé à visser l’avant de la plaque (en ne serrant pas à fond, pour garder un peu de jeu) tout en maintenant la plaque avec un genou, le temps de visser les deux boulons arrières.
L’opération est assez simple, la plaque n’étant pas très lourde.


En ce qui me concerne, je n’aime pas trop les boulons fournis, je les trouve trop saillants, je vais donc les remplacer par des têtes plates (afin d’éviter tout problème en cas d’impact sur ces derniers).


C’est terminé.
Pensez à contrôler le serrage après quelques km, pour vérifier que tout est bon 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *