Qui n’a jamais eu un volant dont le cuir était complètement usé, décoloré voir même déchiré ?

Rien de bien grave, il existe plusieurs moyens d’y remédier :

  • Mettre un cache misère en moumoute pour masquer le tout (et laisser le cuir se détériorer en dessous !)
  • Changer le volant en aftermarket chez le fabricant : $$$
  • Faire refaire votre volant chez un sellier / cordonnier (bien que ce soit l’occasion de changer de type de cuir, coutures … ) : $$
  • Coudre une protection en simili cuir
  • Ou tout simplement le décaper et le reteindre à l’identique.

C’est cette dernière option que j’ai choisi.
Le cuir est en bon état, mais le frottement et la transpiration des mains ont eu raison de sa teinte.

Voici une méthode simple, peu coûteuse (au regard du prix d’un volant chez Toyota !) et compatible avec n’importe quel volant en cuir.


Il existe plusieurs fabricants de produit de rénovation sur Internet, pas forcément simple de faire son choix.
J’avais un impératif : garder la couleur la plus proche de celle d’origine !
Il me fallait donc un fabricant ayant une base de donnée des couleurs constructeurs d’origines, à son catalogue. Et bien qu’ayant cherché longtemps (habituellement j’utilise des produits Colourlock), je n’ai trouvé personne qui avait la couleur de mon Toyota : une sorte de gris bleu …

L’entreprise Sofolk, a justement un nuancier à son catalogue pour s’approcher au plus près de ce que vous avez entre les mains.
Après avoir reçu votre nuancier, vous faites votre commande du kit de rénovation avec le code couleur qui vous convient.

Ce que j’ai fait après avoir commandé mon nuancier : https://www.renovation-du-cuir.fr/nuanciers.asp

Pas simple de choisir tellement le nombre de couleur est importante, et la différence parfois subtile …

/!\ Attention :
Le nuancier ne reflète pas à 100% la teinte réelle sortie du fabricant.
D’une part il s’agit d’un rendu couleur sur un papier, la lumière extérieure influe beaucoup et d’autre part nous n’avons pas tous la même perception des couleurs.
Cela reste une aide pour choisir une couleur !
Le plus fidèle étant d’envoyer un échantillon du cuir à reproduire.


Donc après avoir fait plusieurs essais, avec différentes sources de lumière et différentes heures de la journée, je passe commande avec MON code couleur.

https://www.renovation-du-cuir.fr/automobile/siege-cuir/kit-renovation-volant-cuir–kivo.html

Quelques jours après je reçois mon kit, auquel j’ai ajouté une petite éponge supplémentaire pour appliquer la teinte :
https://www.renovation-du-cuir.fr/accessoires/accessoires/eponge-artisanale–eponge.html

Le kit contient : la crème réparatrice, la teinte, le vernis et un morceau de papier de verre (grain 240).

En plus du kit, il vous faudra :

  • De l’acétone
  • Un pinceau fin pour les endroits difficiles
  • Une petite spatule
  • Des chiffons propres
  • Du ruban de masquage (si vous avez des parties à protéger)
  • Et du temps pour respecter les temps de séchage !

Une notice est bien évidemment fournie dans le colis, mais les grandes étapes sont :
(vous avez la possibilité de faire les opérations à poste, de juste démonter l’airbag, ou tout simplement déposer le volant pour travailler confortablement sur un établi).

1 ) Le décapage (la partie la plus importante) :

Commencez par poncer légèrement le volant pour casser le vernis :

Puis nettoyez soigneusement avec de l’acétone (attention aux plastiques à coté, ils ne vont pas apprécier 😉 ). C’est cette étape qui va enlever l’ancien vernis, il ne faut surtout pas la négliger.
Si à la fin des opérations la teinte ne tient pas suffisamment, c’est qu’il restait des traces de vernis.
Il faudra alors tout recommencer !

2) La réparation :

Avec le temps, il est possible d’avoir des petites déchirures, fissures, zones “rappées” …
Il faut donc utiliser la crème réparatrice pour les combler.
(en cas de grosses déchirures, il faudra découper proprement la zone et ajouter une pièce de cuir de réparation, avant de combler le raccord avec la crème).

à l’aide d’une petite spatule, vous allez devoir appliquer sur chaque zone voulue, une très fine couche de crème (il vaut mieux plusieurs petites passes, qu’une seule grosse, qui aura un mauvais rendu).
Astuce : il est possible de lisser avec un doigt légèrement humide, la crème étant à base d’eau.

Le produit sèche assez vite, attention à ne pas surcharger la spatule !
Une fois sec : nouveau ponçage, jusqu’à obtenir une surface parfaitement lisse.

Recommencez l’étape précédente si le résultat n’est pas satisfaisant.

3) La teinte :

Cette étape se fait en plusieurs passages pour avoir une teinte uniforme ( 2 à 3 selon le type de couleur).
J’ai commencé la première à l’aide de la petite éponge, en tapotant légèrement le volant avec un peu de teinture.

Puis laisser sécher un peu (1h maximum entre deux couches), avant de refaire une autre couche.

Premier constat, le produit s’applique très bien et couvre parfaitement.
Mais bien que la photo accentue un peu la différence, il ne s’agit pas de la bonne teinte !

Après un appel au fabricant, il m’explique que notre nuancier a fait partie d’un lot ayant un souci entre le code couleur et celle qui a été imprimée.
En gros, à l’aide de mon nuancier, j’ai demandé un code, qui correspond à une autre couleur chez Sofolk !

Le gérant était gêné de la situation, et m’a proposé de m’envoyer une nouvelle teinte (à ses frais !).
Pour cela il voulait un échantillon de cuir, notre véhicule n’ayant pas d’autre pièce en cuir de cette couleur, la solution a été d’envoyer un morceau de plastique provenant de la colonne de direction, (dont la couleur est très très proche de celle du volant d’origine), pour la passer au spectromètre et avoir une teinte fidèle.

Quelques jours plus tard, nouveau colis :

La nouvelle teinte, réalisée à partir de la pièce en plastique (qui est un cache commodo du volant).

Maintenant la couleur “gris bleu” des Toyota Série 9 (kzj, kdj, vzj …) est officiellement enregistrée dans la base de donnée de Sofolk, si vous souhaitez vous aussi refaire la couleur de votre volant, pas besoin d’envoyer un échantillon pour cette finition, la couleur étant déjà enregistrée par Sofolk 😉

Il est donc nécessaire d’enlever la teinte, avant d’appliquer la nouvelle.
Ce nettoyage se fait facilement à l’acétone (bien que fastidieux : comptez 1h et une demi bouteille d’acétone pour en venir à bout !)

Sous l’effet de l’acétone, il est entre temps passé par le violet, je vous épargne la photo !

Application de la nouvelle teinte :

4) La protection :

Dernière étape et pas des moindre : la pose du vernis.
Vous pouvez à l’aide d’une éponge humide, appliquer la première couche de vernis.
(attention à bien éclater toutes les petites bulles, si vous en avez, le résultat sera disgracieux une fois sec.)
Il faut 3 couches de vernis pour un résultat durable :

  • 1 couche 24h après la dernière couche de teinte (Le colorant aura donc séché 24h avant la pose du vernis !)
  • 2 couches successives (en laissant préalablement sécher la première), 15 jours après.

Voici le résultat une fois sec :

Une fois de plus, l’appareil photo accentue un peu la différence entre l’airbag et le volant lui même.
Il reste une légère différence de teinte, mais qui est surtout à imputer à mon airbag qui est assez sale (c’est fou, on s’en rendait pas compte avant !!).

Globalement le résultat est plutôt bon, le volant à retrouvé une sacrée jeunesse et un toucher agréable (fini le volant granuleux/poisseux).

Voici une idée du rendu, dans l’habitacle d’un vénérable KDJ95 :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *